• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un peu de sauge

Un peu de sauge - Aurelio Hawkins

Comme ça sent bon. C’est une épice, oui, mais la sauge a aussi d’autres qualités que les gens ne connaissent pas trop bien. Et l’une d’elles remonte à la nuit des temps : les autochtones pratiquent le « smudging », une forme de nettoyage de l’air ou de l’énergie d’une personne qui permet de libérer tout ce qui est négatif. Non, un qualité de l'air Montréal n’est pas requis ici, ni un examen médical. Cela n’a rien à voir avec ça !

La sauge se vend en format d’herbes séchées libres ou attachées en bâton. Pour permettre de faire sortir ses propriétés purifiantes, il faut faire brûler les herbes séchées et utiliser la fumée qui se dégage pour nettoyer soit l’endroit, soit la personne que vous désirez débarrasser des énergies néfastes qui pourraient s’y retrouver. Cela se fait parfois en soufflant sur la fumée, ou en tentant de la répandre en se déplaçant avec la sauge dans la main, ou encore mieux, les autochtones se servent d’une plume d’aigle pour déplacer la fumée dans la direction voulue.

Cette technique permet de se sentir bien dans sa peau, de protéger sa demeure et ses biens, et de changer l’odeur d’une pièce. Par contre, un désavantage qui pourrait déranger certaines personnes, c’est que la boucane est assez épaisse, et prend du temps à se dissiper dans l’air. Les animaux, tout particulièrement, ont tendance à ne pas aimer cela, car ça leur brûle les yeux. C’est compréhensible ; donc, si vous pouvez, assurez-vous d’avoir un système en place pour éviter d’enfermer la fumée là où vous êtes. Si vous pouvez, sortez (si la cérémonie de nettoyage n’est pas pour une demeure ou une chambre), et de cette manière, vous n’aurez pas à vous inquiéter de recevoir des plaintes de la part de vos voisins.

Oui, je vois pourquoi certaines personnes auraient des doutes quant à l’efficacité de cette technique. Bien sûr, plusieurs gens n’aiment pas tout ce qui touche à la magie ; la sorcellerie les effraie. Mais, c’est un moyen physique de manifester un désir de protection qui aide à la transmission de l’énergie nécessaire pour le rituel. Donc, la sauge n’est pas l’outil principal, mais plutôt secondaire. Ce qui importe, c’est de se concentrer sur notre désir et tenter de répandre notre énergie personnelle pour nous aider avec nos intentions. Il n’y a rien de mal avec l’espoir de se voir protégé !

À propos de l’auteur :

author

Aurelio Hawkins, c’est LE chercheur d’infos sur la toile : LE mec qui trouve de l’information pertinente (ou moins!) plus vite que son ombre. Et ce n’est pas tout - c’est un analyste hors pair: voilà pourquoi il arrive à nous écrire un contenu captivant peu importe le sujet choisi. Pourquoi lire Aurelio? Parce qu’il est sans contredit un homme captivant et créatif et qu’il nous souffle toujours un peu de sa vie personnelle pour nous mettre en contexte. Et ça…on adore!